LES PROJETS

MAROFANDILIA :

La réunion avec les villageois et en présence de M. le Maire a permis d’identifier divers besoins au sein du village, et notamment concernant la partie éducative. Précisés ci-dessous, nous les avons classés par ordre de priorité et en fonction du temps de réalisation, critères déterminants pour nos actions à mener à court, moyen et long terme. Voici en gras ce que l’association Ecole de Brousse s’engage à accomplir pour la rentrée prochaine, en octobre 2017 :

  • Construction de 30 tables-bancs afin de scolariser 60 élèves à la rentrée prochaine, remplissant ainsi les salles de classe existantes.
  • Réfection du bâtiment, actuellement défraichi et inondé par les nids de chauve-souris, ce qui impacte clairement la qualité de l’environnement pour l’enseignement et l’apprentissage des enfants.

et ensuite,

  • 3 classes supplémentaires pour accueillir tous les niveaux des enfants scolarisables (environ 200 en tout) jusqu’au CEPE, et ainsi effectuer l’ensemble du programme scolaire.
  • Création d‘un collège, ce qui permettrait aux enfants de continuer leur cursus. En effet les charges financières et scolaires induites par le déménagement des élèves s’avère souvent trop lourd pour la plupart des familles (terrain disponible mis à disposition par l’Etat).

Comme partout, les familles payent les frais de fonctionnement (cahiers, crayons etc…) pour leur(s) enfant(s), d’un montant de 2000 Ariary/élève/an.
Aussi, ce sont les parents d’élèves qui se cotisent pour payer le salaire des instituteurs qui ne font pas partie de l’Education Nationale. Leur participation s’élève actuellement à 500 Ariary/élève/mois, soit 6000 Ariary/élève/an. Les soulager de ces coûts représenterait pour eux un soutien significatif.

Par ailleurs, dans l’objectif de créer une cantine scolaire, nous étudions actuellement la possibilité de remettre en état de fonctionnement un forage existant, pour relancer les productions maraîchères et ainsi garantir la gratuité des repas et la diversité alimentaire.

Nous restons bien sûr en étroite collaboration avec les différents acteurs locaux et particulièrement avec M. Christophe ROBERT de Madagascar National Park, pour continuer la mise en œuvre des projets. Nous attendons actuellement des informations qui nous permettront de chiffrer la remise en marche du forage, le coût de construction des table-bancs (réalisé par un menuisier du village) et le coût de réfection du bâtiment. Bien entendu, il s’agit d’une collaboration avec les communautés villageoises, ce qui induit une participation et un engagement mutuel pour la réalisation de ces projets.

Vous souhaitez faire un don pour contribuer au financement de ces projets, vous pouvez utiliser ce formulaire sécurisé.
Merci pour votre soutien.